Actualités | 2015

Écritures de soi : lifewriting, autobiographie, mémoire

Mardi 14 avril de 9h30-12h30 - Journée d'étude

Écritures de soi : lifewriting, autobiographie, mémoire

Présentation

Demi-journée d’étude organisée en collaboration avec l'Atelier international des usages du passé, l'Axe Genre du CRh et le GEHM, autour des livres d’Alison Light, Common People. An English Family History Without Roots (2014) et Barbara Taylor, The Last Asylum (2014).

Comment écrire la vie, la sienne ou celle d’un(e) autre, sans la présenter comme l’histoire d’un déroulement chronologique, un cheminement a posteriori cohérent avec un début et signé par une fin ? Le récit de vie demande une étude approfondie de l’espace social dans lequel il se situe et pose la question des sources historiques, notamment quand il s’agit de restituer l’histoire d’une famille sur plusieurs générations, comme dans le cas de la recherche d’Alison Light. Echapper à la fiction biographique est le pari de Barbara Taylor qui retrace l’histoire du dernier asile psychiatrique en Angleterre, dans lequel elle a elle-même été internée en 1988, moins de cinq ans avant sa fermeture. Raconter sa psychanalyse et son histoire psychiatrique lui permet de faire apparaître ‘the laughing woman’ – cette critique féroce qui la détruit de l’intérieur – et de questionner le processus de la mémoire : « Accurately remembered madness is oxymoronic ; if you can really remember it, you are still mad », écrit- elle. Cette séance portera ainsi sur les questions – mémoire, sources, méthodes - que soulèvent l’écriture de soi et de sa famille.

Barbara Taylor présentation sur genre et le care psychiatrique, communication autour de son livre récemment apparu. Voici le quatrième de couverture du livre : The Last Asylum is Barbara Taylor ’ s journey through mental illness and the British psychiatric health care system. The Last Asylum begins with Barbara Taylor’s visit to the innocuously named Princess Park Manor in Friern Barnet, North London – a picture of luxury and repose. But this is the former site of one of England’s most infamous lunatic asylums, the Middles ex County Pauper Lunatic Aslyum at Colney Hatch. At its peak this asylum housed nearly 3,000 patients – among them, in the 1980s, Barbara Taylor herself.

Alison Light présentera sur l’histoire de la famille : Family history is a massive phenomenon of our times but what are we after when we go in search of our ancestors? Beginning with her grandparents, Alison Light moves between the present and the past, in an extraordinary series of journeys over two centuries, acro ss Britain and beyond. Common People is a family history but also a new kind of public history, following the lives of the migrants who travelled the country looking for work.

Lieu

EHESS (Salle 1)
190, avenue de France
75013 paris

Rubriques à consulter

cnrs
ehess

flux rss  Actualités

"Croire en l'histoire ?"

Table ronde - Samedi 20 novembre 2021 - 10:00Du 18 au 21 novembre se déroule à Marseille la 28è édition des recontres d'Averroès, événement invitant un large public à penser la Méditerranée des deux rives. Avec un thème différent chaque année, quatre tables rondesjalonnent les quatre jours de la manifestation, dont le programme est enrichi de différents formats (tables rondes, concerts, spectacles, lectures) en résonance avec.  le thème.Dans le cadre de l'édition  2021 sur le thème "Croyance(...)

Lire la suite

Autour de l'ouvrage d'Antoine Lilti

Débat - Lundi 3 février 2020 - 14:00Les Lumières sont souvent invoquées dans l’espace public comme un combat contre l’obscurantisme, combat qu’il s’agirait seulement de réactualiser. Des lectures, totalisantes et souvent caricaturales, les associent au culte du Progrès, au libéralisme politique et à un universalisme désincarné.Or, comme le montre ici Antoine Lilti, les Lumières n’ont pas proposé une doctrine philosophique cohérente ou un projet politique commun. En confrontant des auteurs em(...)

Lire la suite

Ce que les artistes font à l'histoire

Journée(s) d'étude - Lundi 20 janvier 2020 - 09:30Journée organisée par la revue Passés/Futurs et le Fonds RicoeurJournée organisée par Sabina Loriga (EHESS) et Olivier Abel (Fonds Ricoeur)Après Nietzsche, la conscience historique a été ressentie comme une « fièvre », une entrave à la compréhension profonde de l’expérience humaine, à son appropriation présente. Paul Valéry, Virginia Woolf, Italo Svevo, partageaient le sentiment exprimé par Stephen Dedalus dans l’Ulysse : l’histoire est un ca(...)

Lire la suite

EHESS
CRH - GEHM
54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : 33 (0)1 49 54 25 74

vuckovic@ehess.fr
 

Dernière modification :
12/05/2022