Les invités | Enseignants invités en 2015

Ourania Polycandrioti

Photo Polycandrioti
Professor - Invitée de l'EHESS
Institution(s) de rattachement : Institut de recherches au FNRS d'Athènes
Equipe(s) : GEHM
Laboratoire(s) de rattachement : CRH

Coordonnées professionnelles

Institute of Historical Research
National Hellenic Research Foundation
Vassileos Constantinos, 48
11635 Athens
Grèce

ranpoly[at]ceie.gr

30 210 72 73 586

Présentation

Ourania Polycandrioti est historienne de la culture, spécialisée dans l’étude des réseaux intellectuels, de la mémoire et des identités culturelles en Méditerranée, et directrice du projet de recherche « Littérature et histoire des idées en Grèce, XVIIIe-XXe siècles ». Elle enseigne depuis 2004 la littérature française et grecque moderne à l’Université d’Athènes et à l’Hellenic Open University. Parmi ses nombreuses publications figurent les ouvrages : La Méditerranée grecque(2000), Expressions et représentations littéraires de la Méditerranée : Iles et ports, 16e-20e siècles (2002), Identité culturelle. Littérature, histoire, mémoire (2006), Les échelles de la mémoire en Méditerranée (2010), La formation des Grecs : Aristote P. Courtidis, 1858-1928 (2011).

En savoir plus

Conférences

Les quatre conférences d’Ourania Polycandrioti,dans le cadre du séminaire Transferts culturels et construction d’identités : le cas de la Grèce (XIXe-XXe siècles), portent sur « La diffusion des modèles pédagogiques européens à la fin du XIXe et au début du XXe siècle et la formation du citoyen ». A partir du constat que le processus de consolidation des États-nations a entraîné dans la vie culturelle de l’Europe du XIXe siècle une tendance plutôt éducative ainsi que la promotion de l’éducation nationale qui visait à accentuer les particularités nationales, Ourania Polycandrioti se propose d’examiner les réseaux européens d’érudits pédagogues, l’organisation du système national d’éducation, ainsi que le développement de la connaissance popularisée et de la culture populaire en Grèce à travers le transfert de modèles pédagogiques et la traduction d’œuvres historiques et moralisantes. Cette tendance éducative généralisée se lie avec le renforcement de la classe bourgeoise et l’émergence de nouvelles couches ouvrières et populaires tout aussi qu’avec le développement de la presse et de nouveaux champs scientifiques, tels que la psychologie et la pédagogie.

Les jeudis de 19h-21h - EHESS (salle 1) - 105, boulevard Raspail - 75006 Paris

De l’éducation morale à l’éducation nationale, pendant les années 1860-1880
26 novembre 2015

La vie exemplaire, modèle pédagogique européen
7 janvier 2016

Les traductions littéraires dans les revues pour enfants en Grèce. Auteurs, traducteurs, textes
14 janvier 2016

L’apprentissage de l’histoire nationale par traduction
21 janvier 2016

Accueil et séjour

cnrs
ehess

flux rss  Actualités

Autour de l'ouvrage d'Antoine Lilti

Débat - Lundi 3 février 2020 - 14:00Les Lumières sont souvent invoquées dans l’espace public comme un combat contre l’obscurantisme, combat qu’il s’agirait seulement de réactualiser. Des lectures, totalisantes et souvent caricaturales, les associent au culte du Progrès, au libéralisme politique et à un universalisme désincarné.Or, comme le montre ici Antoine Lilti, les Lumières n’ont pas proposé une doctrine philosophique cohérente ou un projet politique commun. En confrontant des auteurs em(...)

Lire la suite

Ce que les artistes font à l'histoire

Journée(s) d'étude - Lundi 20 janvier 2020 - 09:30Journée organisée par la revue Passés/Futurs et le Fonds RicoeurJournée organisée par Sabina Loriga (EHESS) et Olivier Abel (Fonds Ricoeur)Après Nietzsche, la conscience historique a été ressentie comme une « fièvre », une entrave à la compréhension profonde de l’expérience humaine, à son appropriation présente. Paul Valéry, Virginia Woolf, Italo Svevo, partageaient le sentiment exprimé par Stephen Dedalus dans l’Ulysse : l’histoire est un ca(...)

Lire la suite

Modernité de la préhistoire

Débat - Lundi 18 novembre 2019 - 15:00Historiens et philosophes ont souvent perçu l’accélération, le progrès ou la tabula rasa comme des concepts susceptibles de donner des clés permettant de comprendre l’historicité de la modernité. Cependant, à l’instant même où la modernité s’élançait vers le futur, elle se découvrait un passé qu’elle n’avait jamais soupçonné. Rémi Labrusse (Université Paris Nanterre, auteur de Préhistoire. L’envers du temps, Hazan, 2019) et Maria Stavrinaki (Université P(...)

Lire la suite

EHESS
CRH - GEHM
54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : 33 (0)1 49 54 25 74

vuckovic@ehess.fr
 

Dernière modification :
15/10/2021