Actualités | 2015

Jeremy Adelman - Humanitarianism and historiography

Lundi 14 décembre de 14h-16h30 - Les Rencontres du GEHM

Présentation

Les Rencontres du GEHM porteront sur un chapitre du projet de livre en cours de Jeremy Adelman sur The World: The Making of an Idea, consacré à « Humanitarianism and historiography ». Il sera notamment centré sur l'engagement de Roger Casement, et sa croisade en faveur des peuples congolais et amazonien au tournant des années 1900. Aux sources de l'humanitarisme moderne se trouve la description des atrocités coloniales face auxquelles le Mahatma Gandhi, drapé dans un simple drap de coton, s'est dressé devenant l'icône globale du regard pacifiste porté sur les autres. En en suivant les différents moments jusque dans les années 1970, Jeremy Adelman propose de saisir les conditions d'émergence du concept de « citoyenneté globale ».

 

This lecture is about how imaginers learned to challenge the sovereignty of other states to violate the rights of other citizens.  Roger Casement was an avatar of a new humanitarian age in the 1900s.  The Irish crusader championed the rights of Congolese and Amazonian natives exploited and brutalized to enrich others.  His reports were among the most sensational exposés of atrocities in far away places, linking London shareholders to the torture of Yanomami Indians.  They were joined by images and writings of massacres of Christians under Ottoman rule and Herero people under the heel of German imperial troops.  Modern humanitarianism began with the reports of colonial atrocities; Mahatma Gandhi, clad in rustic cotton, became the global icon of peaceful regard for others.  As imperial wars came home to Europe, the savagery of world war pulled the veil back on the scale of state violence against civilians.  In 1944, a Polish-Jewish lawyer coined the term “genocide,” forever changing the language of humanitarianism and opening the path to considering obligations to protect others.  The idea gathered force with the entwined decolonization of the Third World and the furor caused by Hannah Arendt’s concept of the banality of evil; dealing with atrocities meant confronting what makes man violent.  The paradox of the 1970s was that just as imaginers were backing away from redistributionist solutions to global inequality, they fastened on a discourse of human rights and invigorated civic movements that would sire the concept of global citizenship.

Lieu

EHESS
Salle B du Conseil
190, avenue de France
75013 Paris

Rubriques à consulter

cnrs
ehess

flux rss  Actualités

Autour de Roger Chartier : « La main de l'auteur et l'esprit de l'imprimeur »

lundi 07 décembre 2015

Sous la présidence de Florent Brayard, Patrick Boucheron (Université Paris I-Panthéon-Sorbonne), Daniel Fabre (EHESS-LAHIC) et Christian Jouhaud (EHESS-CRH) animeront le prochain Lundi du CRH autour des questions soulevées par ce livre en présence de l’auteur.

Lire la suite

Découverte des outils SIG

lundi 30 novembre 2015

Elle s’adresse à tous (enseignants, chercheurs, étudiants…), sensibilisés ou interpellés dans leurs travaux de recherches par des questions liées à l’espace, au temps autour de données thématiques quelque soient les champs d’application. Mesurer, comprendre, décider, communiquer sont les grands fondements sur lesquels reposent un SIG.

Lire la suite

Savoirs et sciences de la Renaissance à nos jours. Une lecture de longue durée : Conclusion générale de Dominiques Pestre

lundi 23 novembre 2015

Extrait : La première séance des rencontres du GEHM accueillera Dominique Pestre, directeur général des trois volumes de l’Histoire des sciences et des savoirs, Paris, Seuil, octobre 2015 (vol. 1, De la Renaissance aux (...)

Lire la suite

CRH - GEHM

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42
ou : +33 (0)1 49 54 25 74
 

Dernière modification :
19/10/2017