Membres | Membres statutaires

Florent Brayard

photo Brayard
Directeur de recherche CNRS - Membre statutaire en activité
Laboratoire(s) de rattachement : CRH

Coordonnées professionnelles

EHESS-CRH
GEHM-HSS (Bureau A 04-02)
54, boulevard Raspail
75006 Paris

florent.brayard[at]ehess.fr

Florent Brayard est historien, directeur de recherche au CNRS. Il est depuis 2009 membre du Centre de Recherches Historiques, dont il a été le directeur de 2013 à 2016. Il avait été auparavant affecté à l’Institut d’Histoire du Temps Présent et au Centre Marc Bloch, à Berlin. Entre 1999 et 2007, il a été fellow ou boursier de différentes institutions : Holocaust Memorial Museum, Yad Vashem, Hamburger Institut für Sozialforschung, Institut historique allemand de Paris. Plus récemment, il a été professeur invité à l’University of Virginia, au Trinity College Dublin et à Johns Hopkins University. En 2022, il a été Fernand Braudel senior fellow à l’Institut Universitaire Européen de Florence. Il a également reçu en 2018 le Prix Baron Velge, Chaire Internationale d’Histoire de la Seconde Guerre mondiale, Université libre de Bruxelles.

Ses travaux ont porté dans un premier temps sur l’histoire du négationnisme (Comment l’idée vint à M. Rassinier, Naissance du révisionnisme - Paris, Fayard, 1996). C’est au processus décisionnel ayant conduit à la Shoah, ainsi qu’à sa mise en œuvre, qu’était consacrée sa thèse, soutenue en 2002 et publiée deux ans plus tard (La « solution finale de la question juive ». La technique, le temps et les catégories de la décision - Paris, Fayard, 2004). Il a ensuite publié une monographie sur la question du secret ayant entouré le meurtre des Juifs, en particulier allemands (Auschwitz, enquête sur un complot nazi - Paris, Seuil, 2012). De 2015 et 2021, il a dirigé l’équipe d’historiens et de germanistes en charge de l’édition critique française de Mein Kampf. Initié par les éditions Fayard et soutenu par le LabEx Tepsis, l'Institut historique allemand de Paris, l’INSHS et le CRH, ce projet a été mené en collaboration avec l'Institut für Zeitgeschichte de Munich. Co-dirigé par Andreas Wirshing, l’ouvrage est paru en 2021 sous le titre : Historiciser le mal. Une édition critique de Mein Kampf (Paris, Fayard, 2021).

Florent Brayard est également membre du comité de lecture de History and Memory. Il est habilité à diriger des recherches depuis 2011 et dirige, avec les membres de son équipe Histoire et historiographie de la Shoah, un séminaire mensuel dédié à cette question.

 

Groupe et équipe de recherches

  • GEHM ( groupe d'études sur les historiographies modernes)

  • HHS (Histoire et historiographie de la Shoah)

Enseignements 2023-2024

Thèmes de Recherches

  • Histoire de la « solution finale de la question juive » en Europe

  • Historiographie de la Shoah

  • Idéologie nazie

Bibliographie sélective

Ouvrages

  • Auschwitz, enquête sur un complot nazi, Paris, Le Seuil, 2012
    Nouvelle édition en Points Seuil en 2023, avec une postface inédite. (introduction accessible ici)
    Traduction espagnole, Auschwitz: Investigación sobre un complot nazi, Barcelone, Arpa, 2019

  • La « solution finale de la question juive ». La technique, le temps et les catégories de la décision, Paris, Fayard, 2004
    Nouvelle édition en collection Pluriel en 2023 avec une préface inédite

  • Comment l'idée vint à M. Rassinier, Naissance du révisionnisme, Paris, Fayard, 1996

Éditions critiques

  • Avec Andreas Wirsching, Historiciser le mal. Une édition critique de Mein Kampf, Paris, Fayard, 2021

  • David Boder, Je n’ai pas interrogé les morts, Paris, Tallandier, 2006, édition critique annotée par Florent Brayard, avec une postface de FB et une préface d’Alan Rosen, traduction de Pierre Emmanuel Dauzat

Direction d’ouvrages

  • Des contextes en histoire, CRH, La Bibliothèque du CRH, 2013 (accessible ici)

  • Le génocide des juifs entre procès et histoire. 1943-2000, Bruxelles, Éditions Complexe, 2000

Articles

  • « Mein Kampf est-il un lieu de mémoire ? », in Sarah Gensburger et Sandrine Lefranc (dir.), La mémoire collective en question(s), Paris, PUF, 2023

  • « ¿Hilberg? ¡Segundo piso! », postface à Raul Hilberg, Memorias de un historiador del Holocausto, Barcelone, Arpa, 2019

  • « Those who did not Believe. On the Reception of the Allied Declaration of December 17, 1942 », in Dina Porat et Dan Michman (dir), The End of 1942. A Turning Point in World War II and in the Comprehension of the Final Solution ?, Jérusalem, Yad Vashem, 2017

  • « 2007 Friedländer replace la Shoah au cœur de l’historiographie du nazisme », in Cyril Lemieux, Pour les sciences sociales. 101 livres, Paris, Editions de l’EHESS, 2017

  • « Goebbels as a case », in Silvia Sebastiani (dir.), Scalare il tempo, Bologne, Il Mulino, 2016 (accessible ici)

  • Réponse à Robert Jan van Pelt, Yad Vashem Studies, n° 42, 2014

  • Réponse à Thomas Sandkühler, hsozkult, 3 février 2014 (accessible ici)

  • « Passé présent passé récit. Sur les contextes en histoire », in Florent Brayard (dir.), Des contextes en histoire, CRH, La Bibliothèque du CRH, 2013 (accessible ici)

  • « L’anti-charnier. Esquisse d’une politique mémorielle du nazisme », in David El Kenz et François-Xavier Nérard, Commémorer les victimes en Europe. XVIe-XXIe siècles, Paris, Champ Vallon, 2011

  • « La longue fréquentation des morts. À propos de Browning, Kershaw, Friedländer – et Hilberg », Annales, 2009/5 (accessible ici)

  • « Goebbels et l’extermination des juifs. 1939-1943 », préface à Josef Goebbels, Journal. 1939-1942, Paris, Tallandier, avril 2009

  • « Shoah : l’intuition et la preuve. Retour sur le processus décisionnel », compte rendu d’Edouard Husson, Heydrich et la « solution finale » (Paris, Perrin, 2008), La Vie des Idées, laviedesidees.fr, février 2009, (accessible ici)

  • « Au risque du mal. La résistance de Kurt Gerstein », in André Loez et Nicolas Mariot, Obéir/désobéir. Les mutineries de 1917 en perspective, Paris, La découverte, 2008

  • « "Grasping the Spokes of the Wheel of History": Gerstein, Eichmann and the genocide of the Jews. », History and Memory, Vol. 1, N° 1, Spring-Summer 2008 (accessible ici)

  • « To What Extend Was the "Final Solution" Planned ? », Yad Vashem Studies, N° 36, 2008

  • « "À exterminer en tant que partisans". Sur une note de Himmler », Politix, vol. 21, n° 82, 2008 (accessible ici) (English version)

  • « L'humanité versus Zyklon B. L’ambiguïté du choix de Kurt Gerstein », XXème siècle, n° 73, janvier-mars 2002

  • « Humanity versus Zyklon B », in John K. Roth et Elisabeth Maxwell (dir), Remembering for the Future 2000. The Holocaust in an Age of Genocides, Basingstoke, Palgrave, 2001

  • « Un rapport précoce de Kurt Gerstein », Bulletin du Centre de Recherche Français de Jérusalem, Jérusalem, n° 6, printemps 2000 (accessible ici)


cnrs
ehess

flux rss  Actualités

L'historien sur le métier : conversations avec Carlo Ginzburg

Colloque - Vendredi 9 septembre 2022 - 09:00Depuis une cinquantaine d'années (la première édition de I Benedanti remonte à 1966), l'œuvre de Carlo Ginzburg ne cesse de bouleverser le métier de l'historien en lui offrant un nouveau plan d'enquête (la micro-histoire), une série de nouveaux concepts (le paradigme indiciaire entre autres), de nouveaux objets et de nouvelles inquiétudes. Ses enquêtes ont contribué à redistribuer les lignes de partage entre histoire et sciences humaines (anthropol(...)

Lire la suite

"Croire en l'histoire ?"

Table ronde - Samedi 20 novembre 2021 - 10:00Du 18 au 21 novembre se déroule à Marseille la 28è édition des recontres d'Averroès, événement invitant un large public à penser la Méditerranée des deux rives. Avec un thème différent chaque année, quatre tables rondesjalonnent les quatre jours de la manifestation, dont le programme est enrichi de différents formats (tables rondes, concerts, spectacles, lectures) en résonance avec.  le thème.Dans le cadre de l'édition  2021 sur le thème "Croyance(...)

Lire la suite

Autour de l'ouvrage d'Antoine Lilti

Débat - Lundi 3 février 2020 - 14:00Les Lumières sont souvent invoquées dans l’espace public comme un combat contre l’obscurantisme, combat qu’il s’agirait seulement de réactualiser. Des lectures, totalisantes et souvent caricaturales, les associent au culte du Progrès, au libéralisme politique et à un universalisme désincarné.Or, comme le montre ici Antoine Lilti, les Lumières n’ont pas proposé une doctrine philosophique cohérente ou un projet politique commun. En confrontant des auteurs em(...)

Lire la suite

EHESS
CRH - GEHM
54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : 33 (0)1 49 54 25 74

Pôle Gestion :
gilles.aissi (a) ehess.fr

Pôle Comm :
nadja.vuckovic(a) ehess.fr
 

Dernière modification :
12/04/2024