Ressources |

Conjectural history vs. the Bible: eighteenth-century Scottish historians and the idea of history in the Encyclopaedia Britannica

Silvia Sebastiani

1. The third edition of the Encyclopaedia Britannica, as is well known, embodied a reaction to the French Revolution, seeing, as the Supplement did in 1801, the French Encyclopédie as the philosophical precursor of the massacres of the Terror. The critique of the French famous predecessor had already been clearly stated since 1771, when William Smellie in the "Preface" to the first edition criticized it for "the folly of attempting to communicate science under the various technical terms arranged in an alphabetical order" (1). Such an attempt was, to his mind, "repugnant to the very idea of science"(2). George Gleig, the editor of the third edition, claimed that the Encyclopaedia Britannica adopted a different method, which explained its success. It was, according to him, "a dictionary, in which the several arts and sciences are digested into distinct treatises or systems, whilst the various detached parts of knowledge are explained in the order of the alphabet" (3). The text compared classical knowledge with the lively contemporaneous debate and created an animated discussion in its pages, where "arguments and objections have been displayed in their full force" (4).

En savoir plus

cnrs
ehess

flux rss  Actualités

"Croire en l'histoire ?"

Table ronde - Samedi 20 novembre 2021 - 10:00Du 18 au 21 novembre se déroule à Marseille la 28è édition des recontres d'Averroès, événement invitant un large public à penser la Méditerranée des deux rives. Avec un thème différent chaque année, quatre tables rondesjalonnent les quatre jours de la manifestation, dont le programme est enrichi de différents formats (tables rondes, concerts, spectacles, lectures) en résonance avec.  le thème.Dans le cadre de l'édition  2021 sur le thème "Croyance(...)

Lire la suite

Autour de l'ouvrage d'Antoine Lilti

Débat - Lundi 3 février 2020 - 14:00Les Lumières sont souvent invoquées dans l’espace public comme un combat contre l’obscurantisme, combat qu’il s’agirait seulement de réactualiser. Des lectures, totalisantes et souvent caricaturales, les associent au culte du Progrès, au libéralisme politique et à un universalisme désincarné.Or, comme le montre ici Antoine Lilti, les Lumières n’ont pas proposé une doctrine philosophique cohérente ou un projet politique commun. En confrontant des auteurs em(...)

Lire la suite

Ce que les artistes font à l'histoire

Journée(s) d'étude - Lundi 20 janvier 2020 - 09:30Journée organisée par la revue Passés/Futurs et le Fonds RicoeurJournée organisée par Sabina Loriga (EHESS) et Olivier Abel (Fonds Ricoeur)Après Nietzsche, la conscience historique a été ressentie comme une « fièvre », une entrave à la compréhension profonde de l’expérience humaine, à son appropriation présente. Paul Valéry, Virginia Woolf, Italo Svevo, partageaient le sentiment exprimé par Stephen Dedalus dans l’Ulysse : l’histoire est un ca(...)

Lire la suite

EHESS
CRH - GEHM
54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : 33 (0)1 49 54 25 74

vuckovic@ehess.fr
 

Dernière modification :
02/06/2022